Blogue

La FCSH remercie la communauté de Kitchener-Waterloo pour leur hospitalité pendant le Congrès 2012

Partagez ceci:
Vendredi 15 juin 2012

Jean-Marc Mangin Directeur général, Fédération canadienne des sciences humaines

Le Congrès 2012 des sciences humaines a connu un succès retentissant, avec la présence de plus de 7 400 participants venus de tous les coins du pays et du monde. Depuis le festival “Animating the Trail” aux célébrations tenues en ville à la Connectent, l’hospitalité de la communauté de Kitchener-Waterloo a été déterminante pour donner aux congressistes le sentiment d’un accueil des plus chaleureux. Nous ne soulignerons jamais assez l’importance de l’engagement de la communauté pour le succès de l’événement.

À commencer par l’annonce faite à la réception d’ouverture par le ministre Goodyear d’un financement de 70 millions $ en faveur des sciences humaines et le discours liminaire prononcé par le gouverneur général, jusqu’aux conférences « Voir grand » ouvertes au public et aux innombrables exposés et ateliers de discussion, la démonstration a été faite du rôle clef que joue le Congrès dans le rassemblement des intervenants appartenant à des disciplines et secteurs multiples. Pendant huit jours, nos activités et la couverture médiatique qu’elles ont aimantée sur des sujets comme ceux de la sécurité nationale, du recensement, de l’éducation, des sciences humaines numériques, de la littérature et de la culture ont montré à quel point les savoirs et la recherche émanant des sciences humaines font partie intégrante et constituent une précieuse composante de la vie quotidienne et de notre mieux-être.

Ces objectifs n’auraient pu être atteints sans le soutien des 650 bénévoles de la localité et des entreprises laborieuses de la région et le dévouement et la passion des organisateurs des universités Wilfrid Laurier et Waterloo. Les congressistes n’ont pas tari d’éloges pour les bénévoles amicaux et compétents, une communauté aussi accueillante et la beauté de la région de Kitchener-Waterloo.

Le succès du Congrès aura assurément des échos dans les mois à venir. On estime que l’événement a injecté quelque 7 millions $ dans l’économie locale. Il a rassemblé la collectivité canadienne des sciences humaines et redonné vitalité aux dialogues nationaux autour de l’importance de la collaboration campus-communauté et de l’interdépendance entre innovation technologique et dynamisme social.

La Fédération canadienne des sciences humaines est fière d’avoir stimulé ces discussions d’une envergure et importance nationales dans la plaque tournante de la technologie et de l’innovation qu’est aujourd’hui Kitchener-Waterloo. L’esprit « nous le pouvons » témoigné par la population de Kitchener-Waterloo a été capital pour notre succès collectif. Merci!