Blogue

L’approche ICRSMV à l’évaluation de l’impact

Partagez ceci:
Jeudi 10 août 2017

Mme Stéphanie Bélanger, CD, PhD et Mme Heidi Cramm, PhD, co-directrices scientifiques intérimaires, Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans, avec la précieuse collaboration de l’équipe de l’ICRSMV. 

L’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans (ICRSMV) a été fondé en 2010 avec la mission d’optimiser la santé et le bien-être du personnel militaire canadien, des vétérans et de leurs proches en mobilisant et en exploitant les ressources nationales en recherche. Comme le Canada était le seul pays membre de l’OTAN sans organisation ayant pour but de s’occuper de cette population unique, l’Université Queen’s et le Collège Militaire Royal du Canada se sont mis ensemble et ont créé cet institut de recherche. L’Institut est un élément focalisateur réunissant maintenant 42 universités ayant accepté de travailler ensemble afin de répondre aux besoins des militaires en service et ayant servi, ainsi que de leurs proches, dans le domaine de la recherche sur la santé.

Au cours des dernières sept années, notre Institut est passé de deux membres universitaires à 42, nos méthodes d’évaluation ont donc changé. Au cours de nos premières années, l’évaluation de l’impact de nos efforts se mesurait par la croissance de notre institut. Comme institut pionnier au Canada, le succès et la longévité de l’organisation dépendait et dépend toujours des partenariats et des relations forgées. Au cœur de cet institut de recherche se trouvent bien sûr les Universités qui ont accepté de travailler avec nous (de deux à 42), les chercheur(e)s venant de ces universités (maintenant à plus de 1000), le nombre de délégué(e)s qui ont participé à nos Forums annuels (de 250 à 600+/ans) ainsi qu’aux nombres d’exposés de recherche qui ont été présentés aux forums annuels (plus de 970 présentations jusqu’à maintenant).  S’ajoutent aujourd’hui à ce réseautage nos liens précieux et cruciaux avec le gouvernement, l’industrie et les groupes philanthropiques qui soutiennent la recherche.

Maintenant que notre institut est bien établi, nous pouvons orienter nos efforts par la mesure de l’impact de l’ICRSMV en mettant en place plusieurs mécanismes, dont un système de sondages qui offrent aux chercheur(e)s, ainsi qu’à toutes les parties prenantes, une opportunité de rétroaction. C’est d’ailleurs grâce aux réponses à ces sondages que nous pouvons toujours offrir la meilleure expérience possible lors de nos conférences et autres opportunités d’échanges des connaissances dans les événements futurs – les exemples de changements et de transformations que nous avons effectués afin de mieux satisfaire les besoins en matière de recherche, réseautage et échange des connaissances sont nombreux.

Pour continuer notre travail de noyau central pour la recherche sur la santé des militaires, des vétérans et de leurs proches, il est devenu nécessaire d’évaluer tous nos programmes. Notre organisation fonctionne avec plusieurs projets simultanément, chacun exigeant une différente approche, mais toutes cependant devant être concertées. Nous évaluons l’implication des chercheur(e)s, l’impact de la revue savante de l’ICRSMV (Journal of Military, Veteran and Family Health, JMVFH), la portée des bourses d’études, ainsi que l’efficacité des contrats de recherche avec le gouvernement, l’industrie et les organisations philanthropiques. En plus des approches existantes, nous avons établi un système d’évaluation analytique pour ces nombreux projets. Puisque notre réseau est constitué de 42 universités membres à travers le Canada et auxquelles s’ajoutent sept partenaires globaux, notre principal moyen de communication est en ligne (réseaux sociaux, site web, la revue à libre accès, les possibilités de financement en ligne, etc.). En suivant une analyse rigoureuse de nos communications virtuelles, il est possible pour nous de mesurer l’impact que nous avons tout en nous offrant des opportunités d’améliorer notre interaction en suivant les pages les plus populaires et les moins lues, par exemple, tout pour maximiser la participation des utilisateurs. 

Grâce à nos approches d’évaluation implémentées dès la fondation de l’institut, nous avons pu faire croître et consolider la capacité de recherche de l'Institut pour devenir un leader en recherche sur la santé des militaires, des vétérans et de leurs proches.  Nous continuerons notre travail en tant que leader en modifiant nos approches pour assurer une évaluation rigoureuse et efficace de tous nos projets.

La Fédération des sciences humaines a publié un rapport en mai 2017 intitulé ‘Méthodes d’évaluation des incidences de la recherche en sciences humaines’ qui accorde une grande importance à l’identification de l’impact des recherches afin de permettre une plus grande diffusion des connaissances au grand public. Par exemple, les chercheur(e)s peuvent avoir un grand impact « pour traiter d’enjeux sociétaux importants » en offrant « une attention accrue de la part des décideurs gouvernementaux, qui auront ensuite davantage recours à des données probantes issues de la recherche dans l’élaboration de politiques publiques. » (p.14). Nous, à l’ICRSMV, travaillons de concert avec nos universités membres afin d’influencer les politiques et les pratiques avec une approche multidisciplinaire de recherche fondée sur des données probantes. 


Suite à la publication du nouveau rapport de la Fédération ‘Méthodes d’évaluation des incidences de la recherche en sciences humaines’ nous avons fait appel à d’autres membres de la communauté de recherche afin de discuter des défis et des possibilités liés à l’évaluation de l’impact des recherches universitaires. Nous espérons encourager, avec nos blogues et notre rapport, plusieurs discussions dans la communauté des sciences humaines sur ce sujet important. 

Mots-clés

Recherche