Blogue

Le Congrès 2011 fait les manchettes

Partagez ceci:
Mercredi 15 juin 2011

Normand Forgues-Roy
Fédération canadienne des sciences humaines

Quand vient le temps de comprendre le monde qui nous entoure, sous quelque aspect que ce soit, les chercheurs en sciences humaines sont souvent appelés à intervenir dans les médias. Quand vous réunissez plus de 5 000 chercheurs au même endroit pour une semaine de discussions et de débats, les médias prêtent l’oreille. La couverture médiatique du congrès témoigne de l’importance, pour l’information, de la perspective apportée par nos disciplines. Pour l’équipe des communications de la fédération, contribuer à diffuser la recherche en sciences humaines est une de nos priorités, notre fierté. Voici un aperçu des sujets qui ont fait les manchettes.

Leçons d’histoire – Si l’histoire est garante de l’avenir, les défenseurs des classes non-mixtes devraient prêter l’oreille à ce que Christopher Grieg a à dire. Le professeur à la faculté de l’éducation de l’University of Windsor s’est penché sur une expérience du genre menée dans les années 70 dans le sud de l’Ontario, et sert un avertissement à ceux qui suggèrent de revenir aux classes séparées. Lisez-en plus dans Le Devoir.

La période des questions, remise en question – Alex Sévigny et Philip Savage Chercheurs à McMaster, et Andrew Laing de Cormex research, ont mis au point un indice pour mesurer la civilité des députés fédéraux en chambre. La recherche a suscité un intérêt national, et a été couvert par les grands médias. Lisez-en plus sur le blogue de l’Actualité.

Langue et culture, quel avenir pour le pluralisme? – Quand on fait se rencontrer Gérard Bouchard, sociologue et ancien coprésident de la Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables, et Graham Fraser, commissaire aux langues officielles, la discussion promet d’être intéressante. Quand, en plus, ils discutent de l’avenir du pluralisme, la conversation devient un incontournable. L’animatrice de l’émission Place publique, sur les ondes de Radio-Canada, les a rencontrés avant leur causerie Voir Grand. Vous pouvez écouter l’entrevue ici (l’entrevue commence à 35:46).

Les attentes des immigrants en matière de bilinguisme au Canada – Dans l’image du Canada présentée aux étrangers, le bilinguisme tient une place prépondérante. Les recherches d’Albert Galiev, de l’University of Calgary, lui ont permis de constater que les immigrants dans la métropole des Prairies, s’attendaient à ce qu’une majorité de Canadiens parle couramment les deux langues officielles. Lisez-en plus dans le Journal de Montréal.