Blogue

Le milieu de la recherche se prononce sur l’interdiction d’entrée aux États-Unis

Partagez ceci:
Mardi 7 février 2017

Gauri Sreenivasan, directrice des politiques et des programmes, Fédération des sciences humaines

Les premiers décrets du nouveau président des États-Unis, Donald Trump, ont fait la une des journaux fin janvier. De nombreux citoyens du Canada et d’autres pays se sont alors inquiétés de la rapidité avec laquelle les frontières américaines se sont fermées aux ressortissants des pays à majorité musulmane. Des avocats civilistes et certains groupes de défense des libertés individuelles ont alors analysé et contesté le texte de loi. Nous avons été nombreux à nous inquiéter, et des milliers de personnes ont manifesté leur désaccord dans les aéroports et devant les ambassades pour faire valoir l’importance des valeurs d’ouverture et d’inclusion.

Dès le début, le milieu universitaire et de la recherche a fait entendre sa voix, aux États-Unis comme au Canada, pour sensibiliser la population aux dangers de ces décrets présidentiels. Il a soulevé les répercussions de ceux-ci sur la recherche et la libre circulation des idées et des universitaires. Mais, plus encore, il les a également présentés comme un affront aux valeurs qui caractérisent le rôle des universités et de l’enseignement supérieur dans la société. En tant que porte-parole national du milieu de la recherche en sciences humaines, la Fédération a publié un communiqué le lundi 30 janvier dans lequel elle signalait « l’importance qu’accordent les universitaires des sciences humaines aux débats porteurs de changements, ouverts et branchés sur le monde ». De nombreux établissements et associations membres de partout au Canada ont également fait part de leurs inquiétudes au moyen de communiqués.

La fédération a réuni les communiqués publiés à ce jour afin d’en faciliter la consultation par ses membres et le grand public. Cette liste sera mise à jour au fur et à mesure que nous recevrons de nouvelles déclarations.

Il convient de noter que les effets de ces décrets restent en suspens du fait des recours juridictionnels actuels et que la situation est en évolution constante. La Fédération continue de suivre la situation de près en ce qu’elle affecte le libre déplacement des étudiants et des chercheurs, et tout particulièrement dans le cadre du Congrès 2017.   

Association canadienne pour les études supérieures
Association canadienne d'économique
Association canadienne de science politique
Association Canadienne des Géographes
Association canadienne d'études du développement international
Cape Breton University
Dalhousie University
McMaster University
Memorial University of Newfoundland
Mount Allison University
Mount Saint Vincent University
Queen’s University
La Société canadienne pour l’étude de l’éducation
La Société canadienne de sociologie
Société historique du Canada
Simon Fraser University
Thompson Rivers University
University of British Columbia
Universités Canada
Université McGill
Université Ryerson
University of Calgary
University of Toronto
University of Waterloo
Western University

Association of American Universities
Association of Public & Land-Grant Universities

Mots-clés

Nouvelles de la FédérationPolitiques fédéralesQuestions d'équitéÉducation et équitéÉquité et diversitéÉducation