Blogue

Le pari de la collection «Parcours numériques»

Partagez ceci:
Jeudi 23 octobre 2014

Antoine Del Busso, directeur général chez Les Presses de l’Université de Montréal

«Au lieu d’essayer de deviner ce qui arrivera, il faut penser à ce que l’on voudrait voir arriver…» J’aime  bien cette réflexion de Marcello Vitali-Rosati, cofondateur avec Michaël Sinatra de la collection «Parcours numériques», qui a été lancée aux Presses de l’Université de Montréal en mars dernier. Elle met en évidence l’urgence de repenser les modèles traditionnels de diffusion du savoir. Nous savons que le monde des livres est dans une phase de profondes remises en question : ce ne sont pas seulement les méthodes de commercialisation qui changent radicalement,  mais les habitudes de lecture et donc la façon de concevoir les contenus.  Pouvons-nous pour autant, sans risques incalculables, renoncer au livre imprimé?

La collection «Parcours numériques» fait le pari que, loin d’être incompatibles, l’édition papier et l’édition numérique sont complémentaires et permettent un approfondissement du savoir que ni l’éditeur, ni l’auteur ne sauraient contrôler, laissant aux lecteurs la possibilité d’explorer à  leur guise les pistes ouvertes. La version imprimée, centrée sur l’argumentation essentielle de l’auteur, permet une lecture linéaire. La version numérique enrichie, en libre accès, permet une lecture qui procède par approfondissement et qui donne accès à des sujets connexes ou à d’autres formes de contenus. Les directeurs parlent d’un «cercle vertueux» qui permet une libre circulation de contenus.

Les PUM font le pari que ce modèle fonctionnera aussi sur le plan économique. Le contenu en libre accès devrait être une excellente vitrine pour faire connaître le livre imprimé, tout en faisant la démonstration de sa pertinence et de son intérêt. Nous disons bien un pari. Rien ne serait plus illusoire que de penser avoir trouvé la solution définitive. L’expérimentation ne fait que commencer et nous entendons bien mener de front plus d’une expérimentation : un autre bon exemple est celle que nous avons lancée en partenariat avec la Direction des bibliothèques de l’Université, et dont nous aurons l’occasion de reparler.

Les réflexions de Marcello Vitali-Rosati et Michael Sinatra, cofondateurs de la collection «Parcours numériques» sont disponibles ici.

Catégorie

Non classé