Blogue

Proposition prébudgétaire 2016 : Investissements préconisés dans les domaines de la recherche, de la mobilité des étudiants et à l’appui de la réconciliation avec les peuples autochtones

Partagez ceci:
Vendredi 7 août 2015

 

Chaque année, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes invite les Canadiens à définir leurs priorités en vue du prochain budget fédéral. Dans sa réponse, la Fédération formule des recommandations qui intéressent la communauté des sciences humaines en faisant valoir les modalités par lesquelles le financement fédéral pourrait soutenir ces disciplines, la recherche, les chercheurs et les étudiants.

Le Comité permanent des finances a renouvelé son appel à contribution annuel en vue du budget de 2016, mais a freiné le processus suite à la dissolution du Parlement le 2 août 2015. Nous avons publié notre présentation budgétaire initiale ici afin d’informer nos membres et partenaires sur  les trois priorités clés qui nécessitent l’attention du gouvernement, à savoir les investissements dans le domaine de la recherche, la création de possibilités de mobilité des étudiants et l’appui au processus de réconciliation qui comprend l’amélioration de l’accessibilité à l’éducation postsecondaire des collectivités des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Une présentation révisée comprenant des chiffres du budget plus précis sera mise au point plus tard au cours de l’automne au vu de l’évolution du contexte économique et politique suite aux élections fédérales.

La Fédération présente ainsi son plaidoyer en faveur de la mise en œuvre des axes prioritaires pour 2016 suivants :

  1. Investir dans la recherche : Accroître sensiblement les investissements dans les organismes subventionnaires (Conseil de recherches en sciences humaines, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et Instituts de recherche en santé du Canada) et la Fondation canadienne pour l’innovation pour s’assurer que le Canada sera aussi actif que possible dans la chaîne d’approvisionnement mondiale des idées. Il convient de mobiliser de nouveaux investissements pour atteindre une croissance en dollars réels de ces institutions vitales en garantissant des engagements plus équitables, prévisibles et durables dans l’ensemble des disciplines. Les efforts visant à équilibrer et à élargir (à toutes les disciplines) les priorités de recherche du Canada devraient comporter la création de nouvelles perspectives pour les chercheurs en début de carrière et un financement croissant en faveur de l’infrastructure canadienne de recherche.
  1. Créer des conditions propices à la mobilité des étudiants : Le Canada doit faire davantage pour favoriser des possibilités de stage et d’apprentissage expérientiel pour les étudiants grâce à une intensification des échanges au Canada et à l’étranger. L’avènement du 150e anniversaire du Canada constitue une occasion idéale pour créer un fonds visionnaire visant à encourager les étudiants à élargir leurs horizons et à s’ouvrir au monde extérieur au cours de leurs études. L’instauration d’une série de bourses d’études et de programmes de stages interprovinciaux et internationaux de courte et longue durée serait de nature à enrichir l’expérience postsecondaire et à procurer au Canada des avantages plusieurs fois supérieurs dans les années à venir.
  1. Améliorer l’accessibilité à l’éducation postsecondaire pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits : le rapport de la Commission de vérité et réconciliation fournit l’occasion de renouveler et d’approfondir un engagement national permettant d’accomplir une réconciliation réelle et juste. Le secteur postsecondaire peut et doit être un acteur de premier plan dans le processus de réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones. Cela comprend l’amélioration de l’accès réel des étudiants autochtones à l’éducation postsecondaire et exige des investissements garantissant une programmation institutionnelle qui favorise la réconciliation dans le secteur de l’éducation.

Lisez notre présentation complète ici. Nous assurerons une couverture complète sur la façon dont le budget de 2016 affectera notre communauté dès qu’il sera déposé. En attendant, veuillez trouver ici la présentation pré-budgétaire de l’année dernière et ici notre réponse à l’annonce du budget 2015.

Pour tout commentaire ou complément d’information, veuillez écrire à :

Gauri Sreenivasan
Directrice des politiques et des programmes
Courriel: gsreenivasan [arobase] ideas-idees [point] ca 

Mots-clés

Politiques fédéralesBudget fédéral