Blogue

Salons, un éclairage sur la société par les revues savantes

Partagez ceci:
Mardi 8 août 2017

À l’heure de l’information instantanée, des faits alternatifs et de la multiplication des sources difficilement vérifiables, le webmagazine Salons rappelle le rôle majeur de la recherche en sciences humaines et sociales dans l’analyse et la compréhension de notre société.

Salons propose au public de réfléchir à différents enjeux de société en lisant et relisant les recherches publiées au fil des ans par les revues savantes. Le magazine veut de cette façon démontrer l’intérêt et la richesse de ces savoirs rigoureux, patiemment construits, fiables. Leur accessibilité aussi, puisque les articles et les autres ressources que Salons met à l’honneur sont à la libre disposition de chacun.

À contre-courant du commentaire frénétique et de l’analyse instantanée, Salons invite à prendre son temps.

Chaque mois entre juin 2017 et juin 2018, un chercheur reconnu et un acteur du champ culturel ou savant sont invités à commenter un enjeu de société. Leurs analyses reposent sur une sélection bibliographique que le public est ainsi invité à explorer.

«La recherche en sciences humaines et sociales est particulièrement riche au Canada et c’est généralement sous forme d’articles publiés dans des revues savantes que ses résultats sont diffusés», explique le directeur du projet Salons, Vincent Larivière, professeur à l’Université de Montréal et directeur scientifique de la plateforme Érudit.

«Un article scientifique représente souvent le fruit d’années de travail et de réflexion d’un chercheur, et a fait l’objet d’un rigoureux processus d’évaluation. Nous tenions, d’une part, à rappeler au grand public le rôle joué par ces publications dans la société et, d’autre part, à montrer à quel point la recherche est désormais disponible à tous», rappelle Vincent Larivière. «Grâce au numérique et au libre accès, il n’a jamais été aussi facile d’accéder “aux savoirs savants”. Salons, c’est un peu un exercice de style mensuel pour présenter au grand public ces ressources, leur accessibilité, leur pertinence et leur richesse.»

Le projet profite des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne pour jeter ce pont entre la communauté savante et la société civile, et également entre les deux communautés linguistiques du pays puisque le site est entièrement bilingue. Treize thèmes viendront ainsi interroger l’identité canadienne, notamment : la dualité linguistique dans les célébrations nationales, l’intégration des communautés autochtones dans les projets archéologiques, l’évolution de l’enseignement, les points de vue féministes sur le Canada.  

La recherche comme bien public

Salons défend l’idée que la recherche est un bien public et que l’accès aux savoirs doit être le plus ouvert possible. En accord avec ces principes, les articles présentés dans les bibliographies mensuelles sont disponibles en libre accès, les textes du magazine sont diffusés sous la licence libre Creative Commons et de nombreux liens sont faits avec différentes bases d’archives publiques.

Placé sous la direction des professeurs Vincent Larivière (Université de Montréal) et Jean-Philippe Warren (Université Concordia) et appuyé par une équipe de chercheurs en provenance de plusieurs universités canadiennes, le projet est coordonné par le Consortium Érudit. Il a reçu l’appui financier du CRSH (programme Connexion / Canada 150) et bénéficie du soutien de plusieurs organismes scientifiques canadiens dont celui de la Fédération des Sciences humaines.

Découvrez le Salon #03 qui met en lumière la place des communautés autochtones dans les projets archéologiques: http://salons.erudit.org/salon/patrimoines-archeologiques-et-urbains/

Mots-clés

RechercheEnseignement