Blogue

Silos et décloisonnement en recherche en génomique

Partagez ceci:
Mercredi 30 avril 2014

Karine Morin, Directrice, Programme GE3LS national, Génome Canada

Pour de nombreux délégués qui participeront au Congrès 2014, les « silos » font penser au cloisonnement d’une réflexion isolée. Pour d’autres, les « silos » évoqueront la tradition agricole du Canada. Il peut sembler invraisemblable que le sens littéral et le sens figuré du mot se côtoient dans une même séance du Congrès, mais lorsqu’on pense au thème des Frontières sans limites, cette possibilité ne paraît plus si difficile à envisager. En fait, compte tenu du petit nombre de chercheurs en sciences de la vie qui viendront à l’Université Brock, la participation de Génome Canada au Congrès de cette année peut sembler encore moins plausible. Pourtant, les curieux qui se demandent comment la recherche en génomique, l’innovation et les sciences sociales et humaines peuvent se rejoindre devraient s’arrêter à notre kiosque ou participer à l’une ou l’autre des séances commanditées par Génome Canada. Pourquoi aux deux?

Le mardi 27 mai, dans le cadre de la Foire aux carrières, Génome Canada présentera son programme de recherche « GE3LS », sur la génomique et ses aspects éthiques, environnementaux, économiques, légaux et sociaux. L’énumération de toutes les disciplines pertinentes aurait donné lieu à un acronyme encore plus alambiqué, mais toutes les personnes qui travaillent dans des disciplines qui s’intéressent aux sciences de la vie, aux nouvelles technologies ou aux secteurs qui vont de la santé à l’agriculture en passant par les ressources naturelles voudront peut-être en savoir plus sur notre processus de financement et de demande.

Le matin suivant, dans le cadre de sa série GPS « Au carrefour de la génomique, de la politique publique et de la société » et à temps pour le lancement d’un nouveau concours intitulé « Nourrir la planète de demain », nous animerons un échange entre des universitaires, des décideurs et d’autres intervenants, à la suite de la présentation d’un projet de mémoire stratégique intitulé « Les scientifiques, les organismes de réglementation et les activistes peuvent-ils s’entendre? ». Soyez des nôtres pour ajouter votre opinion à celles des commentaires et contribuer à transformer les connaissances en options stratégiques.

Tout comme nous encourageons les chercheurs à se préoccuper des grains entreposés dans les silos qui parsèment les Prairies, nous apprécions le travail de ceux et celles qui dépassent les limites de leur discipline ou étendent la portée de leurs travaux à divers intervenants et nous espérons vous rencontrer en grand nombre au Congrès 2014.

Pour de plus amples renseignements au sujet des événements présentés par Génome Canada au Congrès 2014, veuillez contacter Karine Morin au kmorin@genomecanada.ca.

Mots-clés

Congrès des sciences humainesCongrès 2014