Blogue

Vue d’ensemble du #congressh : C’est accompli!

Partagez ceci:
Vendredi 16 juin 2017

Gabriel Miller, directeur général, Fédération des sciences humaines

Le Congrès 2017 a pris fin le 2 juin, et j’ai encore le sourire aux lèvres quand je pense au succès de l’événement. Comme il s’agissait de mon premier Congrès, j’aimerais revenir sur quelques faits saillants et prendre le temps de remercier tous les participants.

Nous avons vécu une semaine incroyable à l’Université Ryerson et battu un record de participation avec plus de 10 000 inscriptions! Les discussions et les échanges d’idées se sont avérés profondément inspirants et ils alimenteront mes réflexions au cours des 12 prochains mois, jusqu’à la tenue du prochain Congrès à Regina.

Cliquez ici pour écouter une entrevue traitant de l’importance du Congrès. (Disponible uniquement en anglais.)

Hôte du Congrès : l’Université Ryerson

Je remercie l’Université Ryerson d’avoir accueilli cet événement d’envergure. L’établissement a su trouver des façons novatrices de faire découvrir les sciences humaines aux Torontois. Un tipi extérieur, une hutte de réfugiés interactive, une discussion éclairante avec Cornell West, une visite de la ferme urbaine de Ryerson et une visite axée sur la vérité et la réconciliation dans les rues de Toronto comptaient parmi les nombreuses installations et activités proposées. Et que dire de la qualité des conférences et événements Ryerson présente! En voici deux auxquels j’ai participé :

Présence de la ministre des Sciences

L’un des grands moments du Congrès a été pour moi l’occasion d’écouter l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, s’adresser aux participants lors de la cérémonie de remise des Prix du Canada le 28 mai.

« J’ai été ravie de constater que l’examen du soutien fédéral à la science fondamentale a clairement reconnu le rôle essentiel de toutes les disciplines scientifiques et savantes. Le rapport souligne que les sciences humaines font partie intégrante d’un système de recherche capable d’aider le Canada à trouver une solution aux nombreux défis auxquels notre société doit faire face. Je suis entièrement d’accord », a-t-elle affirmé.

« Je suis fermement convaincue que les sciences humaines constituent un des avantages stratégiques clés du Canada. Nos chercheurs dans ce domaine fournissent des données probantes qui orientent l’élaboration de politiques éclairées, en plus de former la prochaine génération de penseurs », a-t-elle enchaîné. Pour regarder la vidéo :

Voir grand

La série Voir grand a donné lieu à des discussions profondes et parfois difficiles. Nous avons eu l’occasion d’entendre des leaders d’opinion comme Mohamed Fahmy, Olivia Chow, Aja Monet, John Raulston Saul, Niigaanwewidam James Sinclair et Wade Davis.

Les 150 prochaines années en terres autochtones

Le processus de vérité et réconciliation a donné lieu à des échanges extraordinaires. Nous avons écouté des femmes autochtones puissantes d’aujourd’hui et débattu des protocoles et des méthodes pédagogiques liés à l’éthique autochtone en classe.

Lors d’une séance organisée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), des universitaires de marque ont martelé à quel point il est important que les Canadiens comprennent comment le savoir qui sous-tend les traditions autochtones est créé, honoré et diffusé.

Célébration du 150e anniversaire du Canada

Misant sur le thème « Les 150 prochaines années », les organisateurs du Congrès ont inscrit au programme une série d’événements axés sur le passé et l’avenir du Canada. Nos identités nationales et les approches multidisciplinaires en sciences humaines ont notamment été abordées.

Annonces importantes

Le Congrès 2017 était le dernier de Stephen Toope à titre de président de la Fédération des sciences humaines. M. Toope a été une force motrice pour le Congrès et pour l’ensemble du milieu des sciences humaines. Je lui suis personnellement très reconnaissant pour ses nombreuses contributions au domaine des sciences humaines et à la Fédération.

L’AGA nous a permis de souhaiter la bienvenue à notre nouveau président du conseil d’administration, Guy Laforest. Universitaire réputé, M. Laforest est professeur titulaire au département de science politique de l’Université Laval. Ses champs d’enseignement et de recherche sont essentiellement la pensée politique moderne, l’histoire intellectuelle, la politique constitutionnelle au Canada ainsi que les théories du fédéralisme et du nationalisme. Abondamment publié au Canada et à l’étranger, il travaille actuellement sur divers projets liés à la réinterprétation du fédéralisme canadien.

La Fédération a profité de l’occasion pour remercier Christine Tausig Ford, qui a agi à titre de directrice générale par intérim d’octobre 2016 à avril 2017. Merci Christine!

Au plaisir de vous voir à Regina!

Nous nous réjouissons déjà à l’idée du Congrès 2018, qui aura lieu à l’Université de Regina. Pour en savoir plus sur la formidable ville d’accueil qu’est Regina, lisez ce message de Vianne Timmons, présidente et vice-chancelière de l’Université de Regina. Après avoir constaté toutes les possibilités et les incroyables occasions d’apprentissage qu’offre le Congrès, je compte déjà les jours jusqu’à celui de l’an prochain. Je remercie tous les participants de cette année, et j’espère vous voir de nouveau au Congrès 2018.

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés

Congrès des sciences humainesCongrès 2017