Blogue

Vue d’ensemble du #congressh : Nous sommes prêts

Partagez ceci:
Jeudi 25 mai 2017

Gabriel Miller, directeur général, Fédération des sciences humaines

Le Congrès des sciences humaines rassemble des leaders d’opinion, des universitaires, des chercheurs, des décideurs et des innovateurs pour qu’ils explorent ensemble certains des enjeux sociaux les plus complexes. Il s’agit également d’une occasion de célébrer le dynamisme et la qualité de la recherche canadienne et de former la nouvelle génération de penseurs. Le thème de cette année, « 150 ans vers l’avenir, en terre autochtone », souligne l’histoire, l’héritage et les exploits des peuples présents sur nos territoires qui ont fait de nous ce que nous sommes et nous permettent d’entrevoir les possibilités infinies de l’avenir. Organisé par la Fédération des sciences humaines, le Congrès 2017 aura lieu du 27 mai au 2 juin à l’Université Ryerson de Toronto. Suivez notre série de blogues Vue d’ensemble du #congressh.

Soyez prêts pour le Congrès 2017

Le Congrès est à nos portes! Il s’agit du premier depuis que j’ai grossi les rangs de la Fédération, il y a quelques semaines à peine, et j’ai vraiment hâte d’y participer.

Et quand je regarde les chiffres (des milliers d’articles, de professeurs, d’étudiants et de séances), je ne peux qu’être impressionné par la taille de l’événement.

Cette année, c’est plus de 8 000 leaders d’opinion, chercheurs et innovateurs du Canada qui participeront à une série d’activités prometteuses, dont beaucoup sont ouvertes au public.

Le programme inclut des présentations de recherches novatrices, des tables rondes et un large éventail d’activités à l’Université Ryerson. La série de causeries Voir grand réunit d’éminents universitaires et des personnalités publiques qui examineront des idées visionnaires susceptibles de changer le monde. 

Mais le Congrès ne sera pas seulement immense. Pendant sept jours, il offrira une immense diversité. J’en veux pour preuve le thème de cette année : 150 ans vers l’avenir, en terre autochtone, qui couvrira divers sujets d’étude et d’intérêt général comme la réconciliation, la santé, la politique étrangère, les médias et la communication, le handicap et l’innovation. D’autres activités porteront sur les défis auxquels font face la ville de Toronto et d’autres milieux urbains. Et finalement, certaines séances seront plutôt axées sur les jeunes et l’avenir.

Certains des leaders d’opinion les plus inspirants et stimulants du Canada participeront aux discussions, dont Stephen Toope, Wade Davis, Desmond Cole, Mohamed Fahmy, Olivia Chow, Peter Bregg et Pamela Palmater.

  Des centaines d’activités, dont la série Voir grand, la Foire aux carrières et l’Expo du Congrès sont ouvertes au public.

Retombées du Congrès

En nous permettant d’approfondir notre compréhension des enjeux actuels dans toute leur complexité et leur urgence, le Congrès peut avoir des répercussions dans notre quotidien.

Les idées et la recherche des plus éminents humanistes et universitaires des sciences humaines sont d’une importance primordiale pour le bien-être économique et social du pays. En effet, le dynamisme du secteur des sciences humaines permet à la société d’acquérir les compétences et de développer les idées novatrices nécessaires à la création d’entreprises et d’emplois, aux investissements et au développement communautaire.

L’événement d’une semaine, qui en est à sa 86e édition, est le plus important rassemblement universitaire multidisciplinaire du Canada, et l’un des plus importants du monde. En rassemblant des universitaires, des étudiants, des décideurs et le grand public, il permet une réflexion et une discussion sur les idées visionnaires qui pourraient changer le monde.

J’ai hâte que le Congrès débute et j’espère vous y croiser. Soyez-y! 

 

 

Mots-clés

Congrès des sciences humainesCongrès 2017Voir grandÉquité et diversité