Démocratiser les données!

Text: 

1994 – Démocratiser les données!

En 1994, Wendy Watkins, de la Carleton University et Ernie Boyko, de Statistique Canada proposent à la Fédération des sciences sociales l’idée de libérer des fichiers clés de microdonnées à grande diffusion de Statistique Canada afin de les rendre facilement accessibles aux universités à des fins de recherche et d’enseignement. Depuis la fin des années 1980, la politique de recouvrement des coûts de Statistique Canada a rendu l’accès à ces données difficile et onéreux. De règles strictes empêchent également le partage de données. Il est en fait plus facile d’obtenir des données du Bureau du recensement américain que de les obtenir de Statistique Canada.

Le manque d’accès à ces données est l’un des obstacles majeurs à la recherche et à l’enseignement au Canada. Pour remédier à cet état de choses, la Fédération des sciences sociales du Canada décide de lancer l’Initiative de démocratisation de données (IDD) à l’échelle nationale et, grâce à elle, créer un consortium d’universités et de ministères du gouvernement fédéral pour couvrir les frais et donner aux universités du pays accès aux données. La campagne nationale prendra plus de trois ans avant d’aboutir et l’IDD marque un tournant décisif dans les modalités d’accès des données au Canada. Elle est aussi le précurseur des Centres de données universitaires institués plus tard et qui procurent des données longitudinales sur les campus de l’ensemble du pays.