Vidéos

mai 29

Voir grand

Si les maires dirigeaient le monde : Les villes peuvent-elles mieux que les nations résoudre les problèmes majeurs du vingt et unième siècle? La ville est-elle le meilleur espoir de la démocratie?
Benjamin Barber
Le jeudi 29 mai 2014

La vidéo est disponible en anglais seulement.

Benjamin BarberFace aux défis les plus périlleux de notre temps – changements climatiques, terrorisme, pauvreté et trafic de drogue, détention d’armes et explosion démographique – les nations du monde semblent impuissantes. Les problèmes sont trop démesurés, trop interdépendants et de nature à diviser trop profondément l’État-nation. L’État, qui était autrefois le meilleur espoir de la démocratie, est-il aujourd’hui démocratiquement dysfonctionnel? Obsolète? La réponse est oui. Bien que les États ne soient évidemment pas appelés à disparaître, les villes fonctionnant sous le contrôle des nations souveraines, des municipalités et des maires qui les administrent peuvent accomplir et font en réalité un meilleur travail.

Les villes partagent des qualités uniques à travers le monde : pragmatisme, confiance civique, participation, indifférence aux frontières et à la souveraineté et un penchant démocratique pour le réseautage, la créativité, l’innovation et la coopération. Les maires des villes, seuls ou conjointement, répondent aux problèmes transnationaux plus efficacement que les États-nations enlisés dans des querelles d’ordre idéologique et des rivalités politiques. En détournant l’attention de la personne des présidents et des premiers ministres à celle des maires, des États-nations dysfonctionnels aux villes en plein essor, nous sommes placés devant une nouvelle vision pleine de promesses pour le siècle à venir.

Dans cette vision, les villes qui coopèrent dans des regroupements mondiaux comme Cités et Gouvernements locaux unis, le Réseau d’écovilles du C-40 et CITYNET accomplissent déjà des progrès notables au chapitre de l’immigration, du changement climatique, des marchés mondiaux et du terrorisme. En tant que communautés de proximité et modèle associatif de cosmopolitisme, les villes sont véritablement « glocales » - des communautés locales capables de gouvernance globale.

En tant que centres de gouvernement efficace et pragmatique et partenaires de regroupements mondiaux de coopération, les villes ont grâce à un « parlement mondial des maires » la possibilité d’offrir à l’échelle du globe un espace coopératif de bas en haut, une forme consensuelle de gouvernance interdépendante. La ville est le meilleur espoir de la démocratie dans un monde globalisé et de grands maires démontrent déjà qu’il en est ainsi.

Benjamin R. Barber est maître de recherche à l’École doctorale de l’Université de la Ville de New York (CUNY - The Graduate Center), fondateur de l’Interdependence Movement et professeur émérite titulaire de la chaire Walt Whitman à Rutgers University. Le Prof Barber est l’auteur de 17 livres, y compris du classique Démocratie forte, du livre à succès international Jihad versus McWorld et de son plus récent ouvrage If Mayors Ruled the World. Il est fréquemment l’hôte la presse parlée et des publications d’information américaines et internationales et est appelé à conseiller régulièrement les dirigeants politiques et de la société civile aux États-Unis (l’ex-président Bill Clinton, le gouverneur Howard Dean) et dans le monde. Il écrit et prononce des conférences sur des questions très variées allant de la démocratie et la citoyenneté aux arts, à l’éducation, à la mondialisation, au terrorisme et à la nouvelle politique au Moyen‑Orient et en Afrique du Nord.

Veuillez voir ici pour des renseignements additionnels au sujet de Benjamin Barber, compilés par la Brock University Library et disponibles en anglais seulement.

 

 

Commanditaires de la série Voir grand :

Association des universités et collèges du CanadaFondation canadienne pour l'innovation

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Voir grand

Voir grandLes causeries Voir grand se tiennent tout au long du Congrès et sont ouvertes à tous les participants et aux membres du public. Ce cycle fait intervenir d’éminents spécialistes et des personnalités connues qui exposent les conclusions de recherches de premier plan, ouvrent de nouvelles perspectives et offrent des solutions aux questions cruciales et aux enjeux de notre époque. La série Voir grand 2014 est organisée par la Fédération des sciences humaines et par la Brock University.

Voir la liste complète des causeries Voir grand...