Communiqués de presse

La Fédération applaudit la plus importante augmentation annuelle en faveur de la recherche de découvertes en dix ans

 

OTTAWA, le 22 mars 2016 – La Fédération des sciences humaines applaudit l’engagement significatif du gouvernement en faveur du financement de la recherche annoncé dans le budget fédéral d’aujourd’hui.

« Les nouveaux investissements de 141 millions de dollars affectés aux conseils subventionnaires—y compris l’injection de 23 millions de dollars au budget du Conseil de recherches en sciences humaines démontrent la détermination du gouvernement à faire du Canada un chef de file dans la production de connaissances et l’innovation », a déclaré Stephen Toope, président de la Fédération des sciences humaines. « Ce montant représente le financement le plus élevé consacré à la recherche de découverte dans plus d’une décennie, consolidant ainsi le portefeuille de recherche du Canada. »

« L’investissement dans la recherche sur les facteurs humains et sociétaux est essentiel pour inspirer des politiques avisées, développer une économie innovatrice et plus solidaire et mobiliser les citoyens. Nous nous réjouissons de constater que dans le budget 2016 le gouvernement prend des mesures visant à rééquilibrer ses engagements de manière à mieux reconnaître les contributions de la recherche en sciences humaines à l’édification de l’avenir du Canada », a ajouté M. Toope. « Nous sommes prêts à collaborer avec le gouvernement à sa revue exhaustive du soutien fédéral à la recherche de découvertes et au développement d’un plan d’innovation ambitieux pour le Canada », a-t-il continué.

Les recommandations de la Fédération dans le cadre des consultations prébudgétaires étaient les suivantes : investir dans la recherche grâce à une augmentation conséquente du financement des conseils subventionnaires, créer les conditions propices à la mobilité des étudiants; améliorer l’accès à l’éducation postsecondaire des Premières Nations, des Métis et des Inuits et apporter un soutien à la recherche et à la programmation par la réconciliation.

« Les investissements sans précédent prévus dans le budget 2016 en faveur des étudiants autochtones contribueront à combler l’écart de scolarisation des peuples des Premières Nations, des Métis et des Inuits de la maternelle à la 12e année. Ceci constitue un enjeu crucial pour le Canada exigeant des efforts soutenus de tous les partenaires à l’échelon national », observe Jean-Marc Mangin, directeur général de la Fédération des sciences humaines. « Un investissement de cette nature produira des résultats tangibles et fera du Canada un meilleur pays pour nos enfants et nos jeunes. »

Le budget 2016 donne une impulsion à un grand nombre des mesures nécessaires pour l’établissement d’un plan d’action destiné à bâtir une société du savoir inclusive et prospère. Ces dispositions incluent un plus grand accès à l’éducation postsecondaire dont profiteront les familles à faible revenu et un élargissement des possibilités des apprentissages pratiques.

 

-30-

À propos de la Fédération des sciences humaines
La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines, qui attire plus de 8 000 personnes chaque année. Pour plus de renseignements au sujet de la Fédération, visitez www.idees-ideas.ca.

Renseignements médias, entrevues
Nicola Katz
Gestionnaire des communications
Fédération des sciences humaines
T : 613-238-6112, poste 351
C : 613-282-3489
nkatz@ideas-idees.ca