Communiqués de presse

Le Congrès des sciences humaines 2020 se tiendra en ligne en raison de la COVID-19

 

Ottawa (ON) – Le 19 mars 2020 – La Fédération des sciences humaines et l’Université Western ont annoncé aujourd’hui qu’en raison de la COVID-19, le Congrès des sciences humaines 2020 ne se tiendra pas en personne à London, en Ontario. À la place, une proposition pour tenir un Congrès virtuel est en cours d’élaboration, en étroite collaboration avec les associations membres de la Fédération qui souhaitent y participer.

Le Congrès 2020 en ligne continuera d’encourager l'engagement multidisciplinaire par le biais de programmes associatifs et d'événements ouverts, le tout sur le thème Bâtir des passerelles : combattre le colonialisme et le racisme anti-Noirs qui demeure au cœur de la démarche. 

Soixante-et-onze associations, et 8 000 chercheurs, étudiants de troisième cycle, responsables politiques et professionnels devaient se rassembler sur le campus de l’Université Western du 30 mai au 5 juin 2020 pour présenter une semaine entière de conférences publiques, d’ateliers, de tables rondes, d’événements culturels et de réceptions. Toutefois, ces dernières semaines, il est devenu clair qu’un Congrès traditionnel en personne ne serait pas possible cette année.

« Notre priorité numéro un est de protéger la santé du public et celle des congressistes », a déclaré Patrizia Albanese, Présidente du Conseil d’administration de la Fédération. « En tenant un Congrès virtuel, nous contribuons à « aplatir la courbe » de la COVID-19, en offrant à nos membres d’autres façons de se rencontrer et de diffuser leurs recherches. »

La Fédération travaillera de façon rapprochée avec les associations savantes qui participeront, afin de déterminer la meilleure option en ligne, et de s’assurer qu’elles sont équipées au mieux pour pouvoir tenir leur conférence via une plateforme virtuelle.

« Bien qu’un rassemblement sur le campus de Western aurait été le forum de préférence pour accueillir toute la programmation qui s’est développée pendant de nombreux mois, la crise de santé publique actuelle rend tout cela impossible », a déclaré Jeff Tennant, Responsable académique pour le Congrès 2020. « Nous espérons qu’un Congrès virtuel en 2020 servira de point de départ pour de nombreuses conversations sur le thème de cette année au sein de notre communauté des sciences humaines ».

 

-30-

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Camille Ferrier
Gestionnaire, Communications et adhésion des membres
Fédération des sciences humaines
Tél. mob. : 613-265-6993
cferrier@ideas-idees.ca

Keith Marnoch
Director, Media & Community Relations
Western University
T. (519) 661-2111 ext. 85468
kmarnoch@uwo.ca

À propos du Congrès des sciences humaines
Organisé par la Fédération des sciences humaines, le Congrès est la plus vaste conférence interdisciplinaire au Canada et une des plus importantes dans le monde. Parvenu à sa 89e année, le Congrès réunit environ 70 associations universitaires qui représentent un vaste éventail de disciplines dans le domaine des sciences humaines, y compris la littérature, l’histoire, l’art dramatique, les études cinématographiques, les sciences de l’éducation, la musique, la sociologie, la géographie, le travail social et beaucoup d’autres champs de recherche.

À propos de la Fédération des sciences humaines
La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise chaque année le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines. Pour plus de renseignements, visitez www.idees-ideas.ca.

Nous reconnaissons que notre bureau se trouve sur un territoire non cédé de la nation algonquine Anishinabe. Nous tenons à témoigner notre respect envers l’ensemble des peuples des Premières Nations des Inuits et des Métis pour leur apport précieux, passé et présent, dans la région.

À propos de l’Université Western
L'Université Western offre un expérience universitaire incomparable. Elle incite des professeurs, du personnel et des étudiants remarquables à se conformer aux normes mondiales les plus élevées. Elle est le berceau de recherches qui font progresser les connaissances et les découvertes grâce à des applications concrètes. L'Université Western attire des gens qui, dans une perspective mondiale, cherchent à étudier, à exercer leur influence et à jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale. Depuis 1878, elle crée des occasions de croissance intellectuelles, sociales, et culturelles durables et teintées d'excellence pour mieux servir les collectivités. 

L’Université Western reconnaît que son campus se trouve sur les terres traditionnelles des nations Anishinaabee, Haudenosaunee, Lūnaapéewak et Attawandaron (Neutres), des terres visées par le Traité du canton de London et l’Achat du canton de Sombra de 1796 ainsi que le Pacte de la ceinture wampum faisant référence au concept du « bol à une seule cuillère ». Ces terres restent aujourd’hui le lieu de résidence de divers peuples autochtones, qui sont les gardiens contemporains du territoire et apportent une contribution importante à la société.