Communiqués de presse

Le professeur Christian Vandendorpe résident honoraire wikipédien

 

Communiqué de presse

OTTAWA, le 12 décembre 2014—L’Electronic Textual Cultures Lab (ETCL), les bibliothèques de la University of Victoria et la Fédération des sciences humaines ont le plaisir d’annoncer la nomination du professeur Christian Vandendorpe au titre de résident honoraire wikipédien pour l’année universitaire 2014‑2015, coparrainée par le projet Implementing New Knowledge Environments (INKE) que finance le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Vandendorpe est professeur émérite au Département de français de l’Université d’Ottawa, détenteur d’un doctorat de l’Université Laval (1988) et d’une licence en philologie classique à l’Université catholique de Louvain (1964). Il a occupé les fonctions de vice-président, Diffusion de la recherche de la Fédération des sciences humaines de 2008 à 2011 et de président (français) de la Canadian Society of Digital Humanities/Société canadienne des humanités numériques (CSDH/SCHN) de 2004 à 2008.

Au long de sa brillante carrière, les intérêts universitaires du Pr Vandendorpe se sont concentrés largement sur les nouveaux médias, l’écriture et la lecture électroniques, la structure textuelle et la sémiotique et ses contributions remarquées comprennent le livre bien accueilli Du papyrus à l’hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture. Son attachement exemplaire au libre accès et aux connaissances publiques s’accorde parfaitement avec l’engagement des organismes coparrainants en faveur d’un savoir ouvert.

Dans l’exercice de ses fonctions, le professeur Vandendorpe se penche sur le rôle de Wikipedia dans l’érudition contemporaine et le domaine de la connaissance au sens large, ainsi que sur l’importance fondamentale du libre accès. Il estime que « Wikipedia est devenu une composante vitale de l’écosystème actuel du savoir, un lieu où l’information est réunie, archivée, synthétisée et débattue et qui conserve également l’historique des différentes façons, souvent conflictuelles, dont les événements sont compris ». Vandendorpe a déployé des efforts incroyables pour le partage de son expertise étendue sur Wikipedia en améliorant, entre autres, les pages consacrées à l’histoire du livre, à l’encyclopédie et à l’édition électronique. La collaboration avec Wikipedia du professeur Vandendorpe en tant qu’expert professionnel reflète le travail de pointe réalisé au Canada dans les domaines de la création d’un savoir social et du développement des ressources électroniques, qui rapproche les domaines universitaires et publique. En 2014-2015, le professeur Vandendorpe établira son lieu de travail dans les bibliothèques de l’ETCL et de la University of Victoria, contribuant ainsi aux communautés de recherche et bibliothécaire locales de l’UVic, ainsi qu’au sein du groupe de recherche INKE, avec lequel il est associé depuis 2005.

-30-

Renseignements médias

Electronic Textual Cultures Laboratory
Courriel : etcl@uvic.ca

ou

Lara Wilson
University of Victoria Libraries
Courriel : ljwilson@uvic.ca

Ce communiqué a été publié conjointement par les organismes suivants

Fédération des sciences humaines http://www.idees-ideas.ca
Electronic Textual Cultures Laboratory http://etcl.uvic.ca/
University of Victoria Libraries www.uvic.ca/library/
Projet Implementing New Knowledge Environments http://inke.ca

À propos de la Fédération des sciences humaines

La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et du partage des connaissances en sciences humaines pour une société libre et démocratique. Lancée sous sa forme initiale en 1940, la Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 85 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines, qui attire plus de 8,000 personnes chaque année. La Fédération remet les prestigieux Prix du Canada depuis 25 ans. Pour plus de renseignements au sujet de la Fédération, visitez www.idees-ideas.ca.

À propos de l’Electronic Textual Cultures Lab

L’Electronic Textual Cultures Lab (ETCL) est un laboratoire de recherche en humanités numériques basé à la University of Victoria, en Colombie-Britannique. L’ETCL est un centre intellectuel propice aux activités d’une vingtaine de professeurs universitaires, de membres du personnel, d’étudiants et de chercheurs invités qui travaillent en étroite collaboration avec les centres de recherche, les bibliothèques, les départements universitaires et les projets à l’échelle locale et dans le reste de la collectivité. L’ ETCL organise également le Digital Humanities Summer Institute (DHSI; dhsi.org), lequel attire annuellement plus de 500 participants. Pour de plus amples renseignements à propos de l’ETCL et ses activités, visitez http://etcl.uvic.ca/

À propos de University of Victoria Libraries

University of Victoria Libraries est un pôle de recherche et de ressources de grande envergure pour les étudiants, le personnel et les membres du corps enseignant de la University of Victoria à Victoria, Colombie-Britannique. Le rôle fondateur de la bibliothèque dans l’acquisition et la préservation des ressources de recherche est crucial dans l’environnement numérique complexe du savoir au XXIe siècle et le personnel des bibliothèques de la University of Victoria travaille de plus en plus au sein même des disciplines, entre les disciplines et au-delà des frontières traditionnelles pour relever les défis de ce nouvel environnement. Pour de plus amples renseignements à propos des University of Victoria Libraries, visitez www.uvic.ca/library/

À propos du projet Implementing New Knowledge Environments

Implementing New Knowledge Environments (INKE) est un groupe multidisciplinaire concerté de chercheurs et d’assistants de recherche de troisième cycle œuvrant avec d’autres organismes et partenaires afin d’approfondir l’étude des humanités numériques, de la communication électronique savante et de la mise à disposition de textes électroniques. Financé par le programme des Grands travaux de recherche concertée du CRSH, le groupe de recherche international INKE se compose de 35 chercheurs de 20 institutions et de 21 organismes partenaires qui associent à leur activité quelque 19 postdoctorants et 53 assistants de recherche de troisième cycle pendant toute la durée du projet. Pour de plus amples renseignements à propos de l’INKE, de ses activités courantes et de sa trajectoire future, visitez http://inke.ca.