Événements

Causerie Voir grand : « En politique, la raison doit l'emporter sur la passion »

Partagez ceci:

Date :

Le Mardi 11 Février 2014, 7h30 - 8h45

Lieu :

Restaurant du Parlement, édifice du Centre

 

Bien que Pierre Trudeau  soit entré en politique avec la devise personnelle « la raison doit l’emporter sur la passion », quelques années au gouvernement ont apparemment suffi à le détromper. Après un débat particulièrement houleux sur la politique linguistique, il en vint à la conclusion que l’approche  « rationnelle »  ne donnait pas de résultat : « S’ils veulent du sang et des tripes, déclara-t-il,  je leur en donnerai. »

Aujourd’hui, ce sentiment est communément partagé dans les coulisses du pouvoir : Les gens se laissent guider plus par le sentiment que vous aurez inspiré que par ce que vous dites. Dans le même temps, la recherche contemporaine dans le domaine des sciences cognitives a permis d’avoir une compréhension beaucoup plus profonde de ces deux modes de pensée : le rationnel et l’intuitif. Nous comprenons mieux les raisons pour lesquelles les appels aux intuitions, ou aux sentiments, sont plus puissants que les appels à la raison. D’autre part, nous percevons plus clairement les limites de cette approche. En conséquence, nous sommes en mesure de formuler avec une précision accrue ce que nous sacrifions en permettant à notre système politique d’être dominé par des appels à la passion plutôt qu’à la raison.

Joseph Heath est directeur du Centre d’éthique et professeur au Département de philosophie et à l’École de politiques publiques et de gouvernance de la University of Toronto. Il est lauréat de la Fondation Trudeau et membre de la Société royale du Canada. Joseph Heath est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels La société efficiente : Pourquoi fait-il si bon vivre au Canada? et Sale argent : Petit traité d’économie à l’intention des détracteurs du capitalisme.