Communiqués de presse

Communiqué de presse : La Fédération recommande d’intégrer la dimension humaine au Programme d’innovation du Canada

 

Le mémoire sur le Programme d’innovation présenté au gouvernement fédéral par la Fédération appelle à faire de l’innovation inclusive une réalité

OTTAWA, le 13 septembre 2016 – La Fédération des sciences humaines a formulé des recommandations à l’adresse du gouvernement fédéral en réponse à l’appel à contributions au Programme d’innovation du Canada. La Fédération fait valoir que pour relever les défis économiques, sociaux et politiques auxquels le Canada fait face, nous devons rivaliser de créativité et d’imagination pour dénouer des problèmes complexes et comprendre le processus humain au cœur de l’innovation. Le mémoire de la Fédération propose trois façons dont les sciences humaines (SH) peuvent contribuer aux progrès futurs de l’innovation canadienne. 

  • Premièrement : Accroître la créativité, les connaissances et les compétences propices à l’innovation en milieu de travail grâce à l’expansion de l’apprentissage expérientiel offert à tous les étudiants. En faisant observer que plus de la moitié des étudiants universitaires canadiens sont inscrits dans des disciplines des SH, la Fédération recommande d’élargir l’Initiative de partenariats entre l’industrie et les établissements d’enseignement postsecondaire en matière de stages coopératifs afin d’inclure les SH. 

  • Deuxièmement : Stimuler de nouvelles idées et des perspectives critiques par le biais de la recherche fondamentale dans les sphères de la pensée, du comportement et des expériences humaines. Les sciences humaines et sociales ouvrent des possibilités d’éducation et de recherche dans les secteurs des industries créatives, des politiques sociales, de la pensée critique et des politiques culturelles, entre autres, en favorisant l’avènement d’une société plus inclusive et résiliente. À ce titre, les SH devraient constituer une composante centrale du plan d’innovation inclusif du Canada. La Fédération recommande un plan du gouvernement visant à accroître le financement de la recherche en SH à hauteur minimale de 20 pour cent du portefeuille fédéral de la recherche du Canada, sur une période de dix ans.

  •  Troisièmement : Consolider les liens et le flux des connaissances parmi les chercheurs en SH et d’autres partenaires. Les dirigeants des gouvernements, de la société civile, de l’Université et du milieu des affaires ont tous des rôles importants à jouer pour aider le Canada à trouver des solutions novatrices à des défis sociaux complexes et urgents. La Fédération recommande un soutien fédéral substantiel en vue de l’expansion de plateformes collaboratives permettant de transmettre aux dirigeants des autres secteurs les idées, les connaissances et les perspectives élaborées dans les universités. Le nouveau conseiller scientifique en chef devrait être appelé également à jouer un rôle important pour stimuler l’innovation grâce au recueil des faits probants émanant de tous les domaines de la recherche en vue d’éclairer le processus des politiques publiques. 

« La Fédération espère que cette conversation nationale aidera à mettre au point une stratégie nationale d’innovation ambitieuse, efficace et inclusive », a affirmé Stephen J. Toope, Président de la Fédération et Directeur de la Munk School of Global Affairs à la University of Toronto. « Nous nous réjouissons de poursuivre notre contribution à ce dialogue constructif dans les mois à venir. »

Prière de consulter le mémoire de la Fédération dans son intégralité au www.idees-ideas.ca/questions/recherche.

–30–

À propos de la Fédération des sciences humaines

La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines, qui attire plus de 8 000 personnes chaque année. Pour plus de renseignements au sujet de la Fédération, visitez www.idees-ideas.ca.

Requêtes médiatiques, entrevues
Nicola Katz
Gestionnaire des communications
Fédération des sciences humaines
nkatz@ideas-idees.ca
Suivez-nous @ideas-idees