Politique de la recherche

La Fédération, sous la direction de la vice présidente, Politique de la recherche, répond aux nombreuses questions touchant le financement et la pratique de la recherche au sein de la collectivité des sciences humaines. Voici, ci dessous, les projets les plus récents entrepris à l’initiative de la Fédération.

Mémoire soumis par la Fédération des sciences humaines dans le cadre de l’Examen de la politique culturelle « Le contenu canadien dans un monde numérique »

En septembre 2016, l’Honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a lancé un processus de consultation concernant la politique culturelle du Canada. Suite aux contributions de la part de membres experts, la Fédération a soumis ses recommandations pour renforcer la politique culturelle du Canada, en se concentrant sur les investissements fondateurs fin de consolider les connexions multiples entre la recherche, l’économie créative et la démocratie dans un monde de plus en plus axé sur le numérique.  

Faire de l'innovation inclusive une réalité

En juin 2016, le Ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique Navdeep Bains a annoncé le lancement du Programme d’innovation du Canada, un projet de consultation national sur la façon de faire progresser l’innovation canadienne. La Fédération des sciences humaines a soumis un mémoire qui articule le rôle essentiel des sciences humaines (SH) dans l’innovation canadienne, et la manière dont ces effets doivent être renforcés pour faire face aux défis de l’avenir.

Alors que l’économie canadienne s’oriente davantage vers la connaissance et les services, et que les grands défis sociaux auxquels nous faisons face impliquent des dimensions sociales, culturelles et éthiques de plus en plus complexes, le savoir des sciences humaines se révèle vital au soutien à l’innovation. Pour s’assurer que le Canada sera prêt à relever ces défis, la Fédération recommande de nouveaux investissements afin de soutenir la recherche de base dans les domaines de la pensée humaine, du comportement et de l’expérience ; afin de créer davantage d’opportunités d’apprentissage empirique pour les étudiants ; et pour bâtir des tremplins qui renforcent les liens entre chercheurs et partenaires d’autres secteurs.

Lisez notre communication complète sur le Programme d’innovation ici (ou bien sur la page Web du Programme d'innovation).

La Fédération préconise la création du poste de Conseiller principal à la recherche et au savoir

La Fédération a remis à l’hon. Kirsty Duncan, ministre des Sciences, ses recommandations en prévision de la création d’un nouveau poste de Conseiller principal à la recherche et au savoir au sein du gouvernement fédéral. Au cours de la campagne électorale de 2015, le Parti libéral du Canada s’était engagé à nommer un Directeur scientifique et la ministre Duncan a été chargée de pourvoir ce poste. La Fédération soutient sans réserve ce projet. Nous avons la conviction qu’en apprenant des autres pays qui se sont dotés de tels conseillers, nous pouvons instituer un nouveau système consultatif de recherche unique au monde.

La Fédération recommande au gouvernement de créer un poste consultatif supérieur occupant une position centrale au sein du gouvernement et qui disposera des ressources et du mandat permettant de réunir les données probantes issues de tous les domaines de la recherche et susceptibles d’orienter des décisions politiques éclairées—indépendamment de la nature technique, sociale ou culturelle des questions. En reconnaissant de ce large mandat, la Fédération recommande le titre de « Conseiller principal à la recherche et au savoir ». 

Rapport évolutif: Les incidences de la recherche en science humaines

La Fédération a préparé un ambitieux rapport visant à identifier des indicateurs de mesure des incidences de la recherche en SH en-dehors du cadre de l'université. Ce projet est exposé dans un rapport évolutif intitulé « Les incidences de la recherche en science humaines », lancé par le Directeur général de la Fédération Jean-Marc Mangin dans sa version française lors du colloque « La mobilisation des connaissances pour l'innovation sociale» à l'Université Concordia le 6 octobre.La Fédération espère que cette initiative incitera les chercheurs en SH à utiliser ces indicateurs pour comprendre les incidences de leur recherche et identifier comment la recherche peut être utilisée comme outil de mobilisation.   

Consultations des IRSC

La Fédération a convoqué un Groupe d’experts pour faire des commentaires et des recommandations aux IRSC en réponse à leur appel de consultation publique sur les réformes de la série des programmes ouverts et d’améliorations au processus d’évaluation par les pairs. Cliquez ici pour lire le document.

Internationalisation de la recherche

De nombreux chercheurs et érudits canadiens ont entrepris avec leurs homologues du monde entier de collaborer à l’échelle internationale. La Fédération a à cœur de faire connaître les programmes de partenariat internationaux accessibles dans le domaine des sciences humaines, ainsi que l’élargissement des possibilités offertes à la collectivité d’enseignement et de recherche canadienne. La Fédération tire également parti des partenariats avec des fédérations analogues de la collectivité des sciences humaines dans d’autres pays tels que l’Australie, l’Union européenne et les États-Unis (par ex., l’American Council of Learned Societies).

Présentation sur la stratégie internationale en matière d’éducation

M. Jean-Marc Mangin, directeur général de la Fédération, a témoigné devant le Comité consultatif sur la Stratégie du Canada en matière d’éducation internationale afin d’examiner par quels voies et moyens le Canada pourrait améliorer sa réputation et son image dans les pays partenaires, mais d’évoquer également l’importance des flux d’échanges d’étudiants et de membres du corps professoral, de la collaboration internationale en matière de recherche et de l’internationalisation plus généralement. Cliquez ici pour lire le mémoire.

Éthique de la recherche

Sous la direction de la vice présidente, Politique de la recherche, la Fédération travaille de concert avec le Comité canadien d’intégrité de la recherche pour donner un suivi opportun et répondre aux questions touchant l’éthique de la recherche. La Fédération a aussi suivi attentivement la publication de la 2e édition de l’Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains (EPTC 2).

Recherche partagée

Au Congrès des sciences humaines 2012, un groupe de partenaires de l’Université et de la collectivité, y compris Centraide Canada, a lancé le projet Collaboration campus-collectivité qui a pour but de supprimer, d’une part, les obstacles institutionnels entre les collectivités et le secteur de l’enseignement postsecondaire et de cerner, d’autre part, les problèmes sociaux où cette collaboration peut produire un impact positif. Le gouverneur général David Johnston était présent pour donner son aval à cette initiative et le président de la Fédération, M.Graham Carr, a depuis publié une lettre d’opinion sur l’importance de la recherche partagée et des liens communautaires. La Fédération continue à faire levier sur les possibilités qu’offre le Congrès pour mettre en valeur cette importante collaboration.

La recherche communautaire et la mobilisation des savoirs retiennent davantage l’attention de nombreux intervenants de la collectivité d’enseignement et de recherche en sciences humaines. Poursuivant un dialogue amorcé lors de son AGA en 2010, la Fédération continuera à encourager la collectivité des sciences humaines à participer à de tels projets. Récemment, la Fédération a signé la déclaration sur l’innovation sociale du Réseau Québécois en Innovation Sociale et a promu l’initiative parmi ses membres afin de resserrer les liens entre les réseaux au Québec et dans le reste du Canada.

Pour de plus amples renseignements et une liste complète des présentations et des prises de position diffusées par la, veuillez visiter notre page des publications.