Recherches et Programmes

Recherche sur l’alphabétisation dans la langue maternelle

Le 8 novembre 1976 – Recherche du CCRH sur l’alphabétisation dans la langue maternelle

Depuis le début des années 1960, le Conseil canadien de recherches sur les humanités (CCRH) manifeste de l’intérêt à l’égard de la « langue maternelle » des étudiants dans les universités canadiennes. Certains universitaires et instances administratives expriment leur insatisfaction face au « niveau de compétence atteint dans la langue maternelle parmi les étudiants anglophones et francophones du premier cycle ». En 1973, le CCRH institue le Comité sur l’enseignement de la langue maternelle. Une lettre de juin 1976 suggère, non sans inquiétude, que le travail du comité est déjà poursuivi par les universités et d’autres organisations ailleurs au Canada. La haute direction conclut en novembre 1976 que puisqu’un certain nombre d’universités ont à cœur l’enseignement de la langue maternelle et que le CCRH ne dispose pas de ressources suffisantes pour continuer...

Read more »

Questionnement sur l’aménagement des terres publiques

1973 – Le Comité sur l’environnement humain du CRSSC organise un symposium sur l’aménagement des terres publiques

Le Comité sur l’environnement humain fait partie intégrante du Conseil de recherche en sciences sociales du Canada pendant des années. Le comité coïncide avec l’émergence en Amérique du Nord d’une prise de conscience des grandes questions environnementales qui ont un impact majeur sur les êtres humains. En 1973, le comité organise un symposium mettant l’aménagement des terres publiques au Canada en perspective. Les rencontres se poursuivent à plusieurs reprises pour évoquer les enjeux relatifs à l’utilisation des terres et aux peuples autochtones. Un message fondamental qui ressort est la nécessité pour les colons de « prendre acte » du traitement des différents groupes des Premières Nations.

Read more »

Élargissement du PAES

1972 – Élargissement du Programme d’aide à l’édition savante 

Jusqu’à présent, le Programme d’aide à l’édition savante (PAES) de chacun des deux conseils de recherche a été assez limité. La majorité des demandes proviennent de grandes presses universitaires et de nombreux chercheurs ignorent jusqu’à l’existence du programme. De ce fait, seulement 423 livres sont publiés entre 1942 et 1971 avec le soutien de l’un ou l’autre des conseils, ce qui n’est pas énorme. À compter de 1970, toutefois, un agent de publications et deux secrétaires sont recrutés spécifiquement pour administrer le programme, permettant ainsi son élargissement. En 1972, les comités des publications du Conseil canadien de recherches sur les humanités et du Conseil de recherche en sciences sociales du Canada tiennent leur première réunion commune pour mieux coordonner le programme entre eux. Ils adoptent de nouvelles directives générales relatives à l’édition...

Read more »

Une base de données pour les spécialistes en sciences sociales canadiens

1972 – Le CRSSC conçoit SocScan

Comme le centre d’échange de données, SocScan est une base de données sur les sciences sociales. Toutefois, SocScan organise et centralise les données concernant les spécialistes en sciences sociales canadiens et leurs recherches. La base de données catalogue ces informations pour servir à d’autres chercheurs pour les besoins d’une mise en réseau et pour éviter la duplication du travail. À ce stade, le Conseil de recherche en sciences sociales du Canada poste aux chercheurs des questionnaires afin de recueillir des données sur les spécialistes en sciences sociales et leurs travaux. Dès 1978, SocScan est souvent consulté de pair avec le centre d’échange de données.

Read more »

Coopération avec Statistique Canada

1971 – Le CRSSC établit une relation étroite avec Statistique Canada

Le Comité des statistiques du Conseil de recherche en sciences sociales du Canada (CRSSC) exploite la possibilité d’utiliser les données du recensement provenant de Statistique Canada, nouvellement formé en 1971. Le CRSSC souhaite que les spécialistes en sciences sociales au Canada aient accès aux données du recensement à des fins d’étude. Bien que Statistique Canada ne soit autorisée à rendre publics les dossiers du recensement que 90 ans après la date du recensement, le CRSSC plaide pour une utilisation publique des données. En 1979, répondant à la demande croissante de consultation des données du recensement, Statistique Canada publie des bandes échantillon à grande diffusion.

Read more »

Centralisation des données canadiennes

1971 – Le Conseil des arts du Canada envisage un centre d’échanges de données en sciences sociales 

Dès les années 1970, le Conseil de recherche en sciences sociales du Canada (CRSSC) reconnaît le besoin d’établir un système permettant de gérer de grandes quantités de données des sciences sociales. Le centre d’échange de données utilise des ordinateurs pour saisir des données « exploitables par machine ». Une Étude de faisabilité portant sur un centre d’échange de données, effectuée par le CRSSC en 1971, soulève des questions au sujet de la nature des données et de la traduction. L’étude influence les discussions sur le bilinguisme au sein des conseils. Comment traduira-t-on les données en français? L’étude reproche au conseil de traduire systématiquement en français plutôt que vers l’anglais. Plusieurs questions se posent sur la représentation des données par ordinateur. Il n’est pas clair, par exemple, ce que le terme « données »...

Read more »

Publication des statistiques historiques du Canada

1965 - Publication des statistiques historiques du Canada

En 1959, l’Association canadienne de science politique propose la création d’un ouvrage de référence sur les statistiques historiques canadiennes à l’usage des étudiants et des universitaires. Elle expose l’idée au Conseil de recherche en sciences sociales du Canada et ce dernier accepte de coparrainer le projet. M.C. Urquhart et K.A.H. Buckley assument la direction de la publication et la responsabilité de superviser un groupe de chercheurs qui s’attèlent à la création de tableaux de documents couvrant tous les domaines, de l’éducation aux ressources naturelles. L’ouvrage est publié le 9 juin 1965. Aujourd’hui encore, à l’issue de plusieurs révisions, il constitue une précieuse ressource en ce qui a trait aux statistiques canadiennes.

Read more »

Favoriser les échanges avec l’Australie

1962 – Le CRSSC et le CCRH créent le Comité d’échanges académiques Canada-Australie

L’Australian Humanities Research Council (AHRC) est établi officieusement en 1954. Depuis le début, le Conseil canadien de recherches sur les humanités et l’AHRC communiquent étroitement entre eux par un suivi des universités australiennes et une collaboration dans le domaine de la recherche. Les conseils canadien et australien manifestent de l’intérêt pour les échanges entre institutions universitaires au sein du Commonwealth. En 1962, les deux conseils créent le Comité d’échanges académiques Canada-Australie pour donner à des chercheurs la possibilité de visiter les universités dans les deux pays. Le comité mixte offre des bourses aux universitaires canadiens pour qu’ils visitent l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre de programmes d’échange universitaire.

Read more »

Formation du Conseil des arts du Canada

1957 – Formation du Conseil des arts du Canada

La formation du Conseil des arts du Canada en 1957 entraîne un recadrage des activités des deux conseils de recherche. Maintenant que le Conseil des arts du Canada a pour mandat d’accorder des bourses de perfectionnement, des bourses d’études et des subventions d’aide à la recherche aux étudiants et aux professeurs canadiens, les conseils de recherche n’ont plus à assumer la même mission. Ils examinent plutôt les demandes adressées au Conseil des arts du Canada en reliant les chercheurs à l’organisme dans le but d’assurer que les demandeurs les plus méritants reçoivent le financement requis. Les conseils de recherche continuent toujours d’assumer entièrement le soutien financier aux publications. Une charge de travail plus importante permet aux deux conseils d’employer sur une base permanente leur secrétaire-trésorier, John Robbins. Toutefois, sur le plan financier, la...

Read more »

Conférence régionale d’Halifax sur les humanités

9-10 juin 1949 – Première conférence régionale sur les humanités à Halifax

La conférence est organisée par le doyen G.E. Wilson, de la Dalhousie University, et les professeurs R.M. Fraser et Desmond Pacey, de l’Acadia University et de la University of New Brunswick, respectivement. Le financement provient d’une bourse Rockefeller octroyée au Conseil canadien de recherches sur les humanités (CCRH). Les thèmes de discussion abordés sont l’enseignement des humanités dans les écoles secondaires et les universités, les mouvements culturels des communautés maritimes et l’action du CCRH. Au cours des années suivantes, le CCRH financera quatre autres conférences régionales à Kingston, Montréal, Québec et Edmonton.

Read more »

Pages